Salon phare et biennal du secteur, la prochaine édition d’Equiphotel ouvrira ses portes du 15 au 19 novembre 2020 à Paris Porte de Versailles. Cette édition, qui se renouvelle notamment en donnant la parole à des « tribus » qui font bouger l’hôtellerie et restauration, et en mettant l’accent sur la responsabilité sociale et environnementale (RSE), est une opportunité pour les acteurs de l’aménagement intérieur qui souhaitent s’implanter ou développer leur activité sur ces marchés dynamiques.

 

Salon événementiel qui n’a lieu que tous les deux ans, fédérateur pour l’ensemble des acteurs de la filière hôtellerie et restauration, Equiphotel est si l’on peut dire « attendu au tournant ». Voilà pourquoi, sous la houlette de sa nouvelle directrice Béatrice Gravier, l’édition 2020 proposera un programme consistant, avec pour objectif d’accompagner les changements en cours sur ce marché, et si possible de décrypter les mutations qui vont l’impacter dans les années à venir. Si l’on met à part la partie cuisine professionnelle et contenu de l’assiette, le secteur de l’hôtellerie et restauration représente un marché considérable pour tous les acteurs de l’aménagement intérieur, fabricants de meubles et accessoires, agenceurs, équipementiers, architectes d’intérieur… La France compterait en effet 17840 hôtels, dont près de 2500 en Ile-de-France, et 2100 en Provence-Alpes-Côte d’Azur (INSEE, 2018), totalisant environ 660 000 chambres, ce qui donne une moyenne de 36 chambres par établissement. Les enseignes hôtelières ne représentent aujourd’hui que 20 % des établissements – mais 44 % des chambres – les exploitants indépendants représentent donc la majorité du secteur. En ce qui concerne la restauration, on recense 203 000 restaurants et service de restauration mobile, exploités aux trois-quarts par des indépendants, et à 90 % par des TPE. Si l’on conjugue la construction d’établissements neufs, la réhabilitation de bâtiments existants en hôtels et restaurants, et le nécessaire renouvellement des parties communes et des chambres pour raison de vétusté et pour être dans les tendances de la décoration, il s’agit donc d’un marché à la fois très important en volume, et difficile à appréhender étant donné l’atomisation des acteurs, ce qui renforce le rôle d’Equiphotel comme lieu de mise en relation.

 

Donner la parole aux « tribus » du secteur

Pour la nouvelle directrice d’Equiphotel, l’hôtellerie est fortement impactée par les nouveaux usages et les nouvelles approches des espaces de vie, en faveur de lieux hybrides où les fonctions de travail, de loisirs, et de pratiques sociales se superposent. « Les hôtels ne sont plus des lieux où on vient seulement passer la nuit, ils sont en train de se transformer en lieux de vie et d’expérience », explique Béatrice Gravier. Une mutation qui se traduit par plusieurs défis pour les exploitants hôteliers, qui doivent par exemple augmenter les points de contact avec le client, avec l’idée de les garder le plus longtemps possible. Si l’offre a longtemps été centrée sur la chambre, ses équipements et sa superficie, elle se déploie aujourd’hui vers les services associés, par exemple un lobby pour inviter, des bureaux pour travailler, un bar à thème pour se détendre… Ils doivent aussi relever le défi du « local », pour gagner une nouvelle clientèle qui habite à proximité de l’établissement et affiche de nouveaux besoins, en lui proposant un lieu de coworking, un parking, un point de livraison, une garderie, une conciergerie… De même, le restaurant se réinvente tout autant, puisqu’aujourd’hui, on peut se restaurer à peu près partout, et souvent hors du restaurant classique, dans les gares, les aéroports, les musées, les centres commerciaux… ce qui implique de la part des exploitants une nécessité de se différencier par des formules créatives, comme par exemple le « snacking chic », qui intéresse aujourd’hui les chefs les plus réputés.

Pour comprendre ces mutations en cours, l’une des initiatives fortes d’Equiphotel 2020 sera de donner la parole à cinq tribus qui font bouger l’hôtellerie, qui auront chacune leur journée sur le salon, pour présenter leur vision et échanger avec les visiteurs. Une formule qui se substitue à la désignation d’une personnalité du monde hôtelier, qui se faisait auparavant. La première d’entre elles sera celle des « Mobilisés » de Mob Hôtel, qui revendiquent les valeurs du bio, du bon et du local, qui nouent des partenariats engagés privilégiant l’humain, et qui choisissent les quartiers populaires pour créer des écosystèmes nouveaux. Viennent ensuite les « rassembleurs » avec la marque Experimental Group : cette tribu est réunie autour d’un esprit « bande de copains », qui se traduit par des hôtels et des bars dont on parle de Paris à Londres et de New-York à Venise, pour leur côté « bohème chic », la qualité de ce que l’on y mange et de ce que l’on y boit, et l’originalité des chambres et la beauté des vues offertes. Autre tribu invitée, celle des « globe-trotteurs » (enseigne 25 Hours), qui s’installent au coeur des grandes villes pour proposer aux voyageurs urbains, cosmopolites, et autres nomades hyperconnectés, un point de chute original dans des établissements qui gardent chacun leur identité propre. Citons aussi la tribu « Esprit de famille » (Maison Albar Hôtels), dont les boutique-hôtels incarnent la transmission d’un certain art de vivre et de recevoir à la française, en proposant bars, spas et restaurants luxueux mais sans chichis ni ostentation. Enfin, la tribu « Couleurs locales » sera représentée par les chefs Alessandro Negrini et Fabio Pisani dont l’établissement milanais « Il luogo di Aimo e Nadia » s’inspire chaque jour du meilleur d’un marché, d’un producteur ou d’un vigneron pour porter haut la riche tradition gastronomique italienne.

Béatrice gravier, la nouvelle directrice du salon.

 

De nombreux temps forts et animations

Salon multi-spécialiste, Equiphotel 2020 couvrira 5 pôles, restauration, design, bien-être, technologie et service (voir encadré). Dans cet ensemble, le hall 3 en particulier offrira un espace privilégié pour les acteurs de l’aménagement intérieur, en renouvelant l’Espace Design, qui avait été lancé avec succès il y a deux ans en partenariat avec l’Ameublement français. Cet espace, situé dans le hall d’exposition des fabricants de meubles et agenceurs, offrira un forum d’échanges pour les architectes, architectes d’intérieur, designers, agenceurs, décorateurs, acheteurs, bureaux d’études, contractants ou encore exploitants hôteliers… Dans ce même hall 3, se tiendra l’Espace Textile Signature, consacré aux éditeurs de tissu d’ameublement, avec un bar convivial conçu par le duo d’architectes d’intérieur Lally & Berger. En complément, le hall 4 aura une connotation plus technique et fonctionnelle, en accueillant par exemple l’Espace Ergonomie, réalisé par la CRAMIF – l’Assurance maladie – Risques professionnels – qui présentera une cuisine professionnelle dotée d’équipements adaptés qui permettent de lutter contre la pénibilité et les maladies professionnelles, sources de turn-over et d’absentéisme. Ce même hall proposera l’Espace Wellness, orienté vers la salle de sport et/ou de fitness, avec une réinterprétation des usages du mobilier dédié au sport, et la Senses Room imaginée par Francis van de Walle, une chambre d’hôtel qui synthétise les solutions existantes et innovantes pour l’accessibilité des espaces hôteliers pour les personnes à mobilité réduite.

Equiphotel est aussi un salon d’inspiration pour les investisseurs hôteliers, les groupes aussi bien que les indépendants, ce qui se traduit par des espaces signés d’architectes d’intérieur particulièrement représentatifs des tendances actuelles, et regroupés dans les trois niveaux du hall 7. C’est ainsi que le hall 7.1 accueillera l’Espace végétal, imaginé par l’architecte paysagiste Christophe Gautrand, à base de végétaux à savourer » mis en scène dans un jardin singulier. Le hall 7.2 proposera le traditionnel « Resto des chefs », renouvelé par le duo d’architectes d’intérieur russes Irina & Olga Sundukovy, très actives dans l’hôtellerie de luxe, qui l’ont implanté dans une sorte de « ferme urbaine » futuriste, et l’Espace Bar signé de l’architecte d’intérieur Oscar Lucien, sur le thème porteur « déco-shaker ». Quant au hall 7.3, il sera aussi un point d’attraction, avec l’espace des rencontres Hospitality & Tech, où les 5 tribus invitées par le salon s’exprimeront et répondront aux questions des visiteurs, et où se tiendra également un cycle de conférences sur les enjeux des marchés de l’hôtellerie et restauration.

 

Ajoutons pour conclure que le salon aura cette année un fil rouge, la responsabilité sociale et environnementale. « Les hôteliers et restaurateurs savent que ce thème de la RSE va devenir central dans leur activité, que leurs clients y seront de plus en plus sensibles, ce qui se traduit déjà par de nombreuses initiatives pour utiliser par exemple des matériaux issus de la récupération, ou réduire l’utilisation de produits jetables. » De nombreuses conférences évoqueront les solutions qui existent, en matière de design, d’éclairage, à la fois pour les hôteliers eux-mêmes, et sur la manière de faire participer les clients finaux à ce chantier de plus en plus incontournable. Ainsi, un parcours expert permettra aux visiteurs d’identifier les exposants RSE certifier par le salon. Un thème qui appelle logiquement une autre nouveauté : un Espace Responsable sera aménagé dans le hall 4, qui présentera des solutions pragmatiques pour réaliser une transition vers la RSE, à destination notamment des responsables achats des chaînes hôtelières et exploitants indépendants.

[François Salanne]

 

Zoom 1

Une nouvelle identité visuelle qui attire l’attention

Pour entrer dans cette nouvelle décennie, Equiphotel adopte une nouvelle charte graphique et identité visuelle basée sur la répétition de l’interjection « Eh ! » : « Eh ! l’Hospitality est là », « Eh ! le goût est là », « Eh ! le design est là »… sont les nouveaux slogans du salon, accompagner de visuels colorés et engageants. «L’interjection est devenue une signature, elle doit interpeller, susciter la curiosité, tout en étant perçue comme une valeur sûre, une source d’inspiration fiable », explique Cédric Martineaud, directeur de création à l’agence 14 septembre. Ce qui donne « Eh ! Venez me voir, car j’ai des choses à vous montrer et je sais de quoi je parle… »

 

Zoom 2

Un salon multi-spécialiste en 5 pôles

  • Les 5 pôles du salon : restauration, design, bien-être, technologie, service
  • Nombre d’exposants : 1600 dont 40 % d’internationaux
  • Visitorat : 113000 acteurs de l’hôtellerie restauration, investisseurs, exploitants, architectes, décorateurs, bureaux d’études, installateurs…

 

 

Produits Recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • No products in the cart.

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.