A Séoul, le nouveau paysage urbain se dessine. Et c’est au bord de l’autoroute que le siège d’Hannam-Dong fait peau neuve.

Dans un contexte urbain où l’intensité du trafic au pied du bâtiment joue un rôle essentiel, les architectes de l’agence The System Lab ont étudie l’interaction visuelle possible entre les utilisateurs de l’immeuble, et ceux des véhicules. S’élève alors une façade organique greffée au bâtiment, ayant pour objectif d’écarter toute communication unilatérale depuis l’intérieur vers l’extérieur. Adjacents aux espaces de bureaux, des balcons, lieux de conversation à la fois libérateurs d’esprit et moteurs de créativité, sont délimités par une enveloppe ondulante.

Ces balcons sont perçus sous forme de «parc flottant» permettant de découvrir la ville. La coque constituée de modules paramétriques triangulaires laisse place à ces espaces entre-deux. Les vagues de la façade se répètent pour différencier les étages ; bien que systématiques, elles sont prévues pour créer des irrégularités. Montée au sol, la coque a été fabriquée à partir  de moules en acier qui ont permis de construire les volumes incurvés en trois dimensions, dans lesquels le béton a été coulé. De l’extérieur, dès lors que le regard se déplace, l’expérience change radicalement, tandis qu’à l’intérieur la façade offre un jeu d’ombre et de lumière et, parfois, pénètre au sein des espaces de travail.

  • No products in the cart.

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.