“L’expérience consommateur” est le nouveau Graal du commerce depuis qu’internet permet un accès direct à la marchandise. Pour venir jusqu’au lieu où s’opérera peut-être un “acte d’achat”, l’acheteur doit vivre une “expérience” particulière. Le besoin d’expérience touche tout le négoce, de la petite boutique au méga centre commercial. On s’étonnera cependant qu’il saisisse des chefs aussi prestigieux qu’Albert Adrià. Héros au sommet de la scène culinaire espagnole avec son frère Ferran, chef du fameux El Bulli, il n’a nul besoin d’attirer à lui un public dépassant largement les capacités d’accueil de ses établissements, au nombre de cinq dans Barcelone.

restaurant enigma

Pourtant, pour sa nouvelle enseigne « Enigma », centre de R & D financé en partie par les autres établissements, Adrià a voulu lui aussi offrir une expérience à son visiteur, autant sur le plan culinaire que sur le plan spatial, un dépaysement complet, dans une logique d’œuvre d’art total convoquant, en plus de la vue et du toucher, le goût, l’odorat et sans doute l’ouie. Le lieu est conçu pour faire une coupure nette avec la ville. Les 24 convives admis chaque soir passent un sas, avalent un cocktail qui doit les désintoxiquer du milieu urbain environnant, et rentrent dans un monde de rêve. Les architectes ont dessiné jusqu’aux uniformes du personnel : un pas de plus vers le gesamtkunstwerk

restaurant enigma

restaurant enigma

Adrià est au fourneau, et les Catalans de RCR – Pritzker 2017 – sont à l’aménagement. C’est à eux qu’est échue la transformation d’un garage de 700 m2 en caverne onirique. La structure existante est gommée, comme bien des références aux matériaux de la quotidienneté. « Le type de cuisine que nous offrons est déterminé par l’espace. Si nous étions, par exemple, entourés de nature, nous cuisinerions des plats entièrement différents ».

restaurant enigma barcelone

Vaporeux, le lieu devrait donc engendrer des saveurs inédites. Ses plafonds sont recouverts d’un tissu métallique évoquant un nuage. Quant aux sols, murs, plans de travail, et habillage de hotte, ils sont habillés d’une surface compacte frittée développée par l’espagnol Neolith®. Cette pierre 2.0 a été personnalisée par l’industriel, qui a reproduit sur toute la surface au sol du restaurant une aquarelle réalisée sur 3 formats A1. Outre l’extension du motif, la reproduction des teintes vertes et bleues, inhabituelles en frittage, présentait un challenge. La restitution du motif après assemblage a été contrôlée par un drone. Des découpes d’une taille minimale de 3 cm ont permis de suivre le plan établi par RCR, qui, pour rester le plus éthéré possible, privilégie les logiques organiques. L’application du motif aquarelle sur les éléments verticaux et l’utilisation de lamelles de verre artisanal renforce le brouillage spatial. Le temps d’un repas, le convive peut vivre dans un autre monde, version onirique et douce du train fantôme.

restaurant enigma barcelone

restaurant enigma barcelone

restaurant enigma barcelone

Auteur : Olivier Namias

Photos : Courtesy RCR © Damaso Pérez, Fototec

Restaurant Enigma, Barcelone

Architecte :

RCR avec Paul Llimona

Mise en oeuvre :

Sol,murs, îlots de cuisine en Neolith® by TheSize

Produits Recommandés

  • No products in the cart.

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.